Tribune Valeurs actuelles : « Frayer un chemin vers le bien commun »

logo VAL’issue de la primaire à droite et au centre nous laisse ainsi entrevoir, pour les mois à venir, la confrontation de deux projets politiques : celui de François Fillon, revendiqué comme réformateur, et un autre, porté par un candidat de gauche que l’on ne connaît pas encore, vraisemblablement moins allant sur le plan structurel.
Le programme de la droite, dont les lignes de force seront celles du projet plébiscité à la primaire, partira du constat que les principales faiblesses de notre économie résident d’une part dans le déficit de compétitivité de nos entreprises et d’autre part dans le poids insupportable de la dette, qui écrase nos marges de manœuvre budgétaires et nous place à la merci d’une hausse des taux d’intérêts. Il est en effet solidement établi qu’en fragilisant les deux piliers de l’économie sociale de marché, ces faiblesses mettent en danger notre système redistributif, garant de la cohésion sociale et donc clef de voûte de l’édifice républicain. Lire l’intégralité de la tribune publiée le 28 novembre sur le site de Valeurs actuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *